Retour

Des journées dédiées aux enjeux éthiques des sciences et recherches participatives

Cinquante participants issus de dizaines de structures différentes ont participé aux journées « Enjeux éthiques des sciences et recherches participatives (SRP) » co-organisées par INRAE, le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), l’URFIST de Bordeaux et l’Université de Bordeaux.

Cinquante participants issus de dizaines de structures différentes ont participé aux conférences et ateliers des journées « Enjeux éthiques des sciences et recherches participatives (SRP) » co-organisées par INRAE, le Muséum national d’histoire naturelle, l’URFIST de Bordeaux les 09 et 10 novembre 2022 à l'Université de Bordeaux. Une part significative et croissante de la recherche scientifique étant aujourd’hui réalisée pour, avec, et même par la société, des membres de la communauté scientifique et de la société civile intéressés par les processus participatifs ont souhaité prendre part à ces journées. Trois universitaires ont introduit le colloque en apportant des éléments sur la reconnaissance du « tiers secteur de la recherche », la question d’une éthique « calculable » ou les enjeux éthiques dans le champ de l’écologie et de l’environnement. Des ateliers participatifs ont ensuite été organisés pour mobiliser l’intelligence collective et synthétiser des besoins, des propositions ou des réflexions des participants. Ils ciblaient spécifiquement les différentes échelles possibles, de l’institution, du projet et de l’individu.

📺 Revoir les interventions

Science citoyenne : une éthique calculable ?  Les indicateurs de coopération
Dominique Boullier, professeur des universités en sociologie à Sciences Po Paris, chercheur au Centre d'études européennes et de politique comparée (CEE)


Enjeux éthiques des sciences et recherches participatives en écologie et environnement
Baptiste Bedessem, chercheur postdoctoral au FRS-FNRS (Université de Namur, Belgique), en visite au Centre d'écologie et des sciences de la conservation (CESCO) du Muséum national d'histoire naturelle (MNHN)


Vers la reconnaissance d'un "tiers secteur de la recherche"
Alain Kaufmann, chercheur à l’Université de Lausanne (UNIL)


📖 Lire la synthèse des journées

 

 

Retour