La politique de science ouverte d'INRAE

Politique SO INRAE

Face aux défis de recherche et d’innovation qu'INRAE doit relever dans les domaines de l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, il est plus que jamais nécessaire d’ouvrir les sciences à tous les acteurs de la société pour plus de transparence, ainsi qu'aux scientifiques du monde entier pour que la science progresse plus vite et qu’elle puisse bénéficier à tous.

INRAE considère la science ouverte comme un levier majeur de sa stratégie scientifique. En janvier 2020, la fusion de l’Inra et d’Irstea, déjà très investis dans la science ouverte, a permis de capitaliser les savoir-faire des deux organismes. Couplée à une volonté forte de la direction générale d'INRAE de s’investir dans cette démarche, cette capitalisation permet de déployer une politique ambitieuse et originale d'ouverture de la science. Cela s’est concrétisé par la création de la direction pour la science ouverte (DipSO) au 1er janvier 2020 et aujourd’hui par la publication en octobre 2021 d’une politique de science ouverte associée à un plan d’actions.

Les trois piliers de la politique de science ouverte d’INRAE

1 – Ouvrir le processus de recherche et les résultats à tous les acteurs de la société
L’objectif est de renforcer la confiance dans la science, d'accélérer la diffusion des connaissances et de faciliter l’innovation en développant les dispositifs de partage (publications, données, MOOC…) et en soutenant les démarches de recherches participatives.

2 – Faciliter les collaborations scientifiques et tirer profit de la science des données pour nos enjeux de recherche
Il s’agit de soutenir ou développer des infrastructures numériques qui permettent de gérer, partager, analyser les publications (HAL INRAE), les données (Recherche Data Gouv) et les connaissances. L’Institut se dote d’ailleurs d’un plan d’action « Données pour la science » pour à la fois développer le partage des données et accompagner les scientifiques dans ces nouvelles pratiques.

3 – Saisir les opportunités et maîtriser les risques potentiels liés à l’ouverture
Ouvrir les données de la recherche peut comporter des risques. Pour y faire face, l’Institut a mis en place une gouvernance des données et a nommé un Administrateur des données de la recherche qui anime un dispositif d’accompagnement dans ce domaine.
Enfin, il s’agit de reconnaitre l’engagement des scientifiques dans l’ouverture de la science en le prenant en compte dans l’évaluation individuelle et collective, et d’accompagner l’évolution des métiers vers des pratiques de science ouverte.

La politique de science ouverte d'INRAE

Document de présentation de la politique d'INRAE pour ouvrir la science

La science ouverte en action

Partage des connaissances sur les sciences ouvertes, formations, mise en lumière des recherches participatives…, le plan d’actions « Science ouverte » d’INRAE décline sa politique en de nombreuses actions concrètes. En voici les dix principales :

Implication d'INRAE pour la science ouverte en France et à l'international

L'engagement d'INRAE dans la transition vers la science ouverte se traduit également par une implication de l'Institut dans des instances et initiatives nationales et européennes.

Le Comité pour la science ouverte

Le Comité pour la science ouverte mobilise les acteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche pour accompagner de manière dynamique et coordonnée la mise en œuvre de la politique…

European open science cloud - EOSC

L’EOSC est l’un des projets de l’initiative « Cloud » de la Commission européenne, destinée à fournir aux chercheurs un accès transparent aux données, connaissances, services et…

Voir aussi

INRAE engagé pour une science ouverte

La rubrique du site inrae.fr consacré à la science ouverte !

 

Page internet INRAE science ouverte