La cellule médiation scientifique d'INRAE

En 2022, un renforcement du pôle Sciences en société de la DipSO a permis, avec la direction de la Communication d’INRAE, la mise en place d’un groupe de travail et la tenue d’une large consultation des centres de recherches et départements scientifiques de l’Institut pour définir une feuille de route médiation scientifique, avec des axes thématiques et des publics-cibles prioritaires. Une cellule médiation scientifique s’est formée en 2023, chargée d’appuyer la mise en œuvre de cette feuille de route. 

Les actions de la cellule

La cellule médiation scientifique d’INRAE est constituée d’une quinzaine de personnes : représentants des centres de recherches, des départements scientifiques, de la DipSO, de la direction de la Communication, et des porteurs de projets de médiation scientifique dits « emblématiques » (plate-forme de jeux sérieux GAMAE ; plateforme Tous chercheurs ; offre de la Villa Thuret ; activités pédagogiques du réseau Sciences des plantes de Saclay ; projets de sciences et recherches participatives en milieu scolaire du centre de Bordeaux ; actions de médiation avec les lycées agricoles). Un membre du Comité d’histoire INRAE-CIRAD complète ce groupe en apportant un regard réflexif sur les relations sciences-société sur le temps long ; un.e chercheur.e en sciences humaines et sociales le rejoindra prochainement. 

Le rôle de la cellule médiation scientifique est principalement de produire des conseils, avis, recommandations et arbitrages. Son plan d’action comporte quatre volets : capitaliser ; mutualiser les expériences ; accompagner les acteurs impliqués en médiation scientifiques et répondre à leurs besoins ; structurer nos partenariats externes.

Cette cellule s’inscrit dans les deux axes de la feuille de route médiation scientifique d’INRAE. Un premier axe cible la compréhension des démarches scientifiques, telles que mises en œuvre dans nos laboratoires. La grande diversité des profils et projets représentés dans la cellule est ainsi mise à profit. Un second axe cible l’instruction des « questions vives » pour laquelle la cellule apportera des conseils et un appui afin de mettre en débat des questions scientifiques socialement vives dans les champs de compétences de l’Institut.

Les membres de la cellule

La cellule est représentative de la diversité des acteurs internes concernés :

Chargés de communication de centres
Sandra Fuentes (Toulouse).
Véronique Marracci (Île-de-France).

Scientifiques représentant les départements
Élodie Chaillou (Phase).
Marie Ralet (Transform).

Dispositifs emblématiques
Pierre Hilson et Marie-Jeanne Sellier (suppléante), 
pour le Réseau Sciences des plantes de Saclay.
Pascale Frey-Klett et Juliette Anglade (suppléante),
pour Tous Chercheurs.
Gildas Gâteblé,
pour la Villa Thuret.
Médulline Terrier et Gilles Martel (suppléant),
pour GAMAE.

SHS, pratiques de médiation 
Pierre Cornu (Comité d’histoire).

Acteurs en lien avec l’enseignement
Bastien Castagneyrol (lien avec l’Éducation nationale).
Loris Ouadi (lien avec l’enseignement technique agricole).

Directions d'appui à la recherche
Marie Bodeux (DipSO).
Grégory Lambert (DipSO).
Jean-Baptiste Merilhou-Goudard (DipSO).
Caroline Thomas (DirCom).

Contact : marie.bodeux@inrae.fr