Bien que les principes FAIR ne dépendent pas d'une technologie particulière, une implémentation courante de ces principes consiste à utiliser le Web sémantique dont les principaux standards facilitent la découverte, l'accès et la réutilisation des données et des métadonnées.

Une évolution vers l'ouverture

Le Web sémantique est une évolution du Web proposée par Tim Berners-Lee en 2001 (The Semantic Web, Scientific American, 284(5), May 2001) dans le but de sortir d'une logique de bases de données fermées et favoriser la découverte et l'utilisation des données par des agents logiciels.

Développé et promu par le World Wide Web Consortium (W3C), il repose sur l'utilisation d'un ensemble de standards et de technologies.

Principaux standards du Web sémantique

  • Resource Description Framework (RDF)
    RDF est un modèle standard pour l'échange de données sur le Web. RDF facilite la fusion de données avec des schémas différents et permet de faire évoluer les schémas de données de manière dynamique sans impacter les utilisateurs.
  • Web Ontology Language (OWL)
    OWL est un langage de représentation de connaissances riches et complexes qui permet de représenter de manière formelle des concepts et les relations entre ces concepts.
  • Simple Knowledge Organization System (SKOS)
    SKOS est un modèle de données standard pour les systèmes d'organisation de connaissances tels que les thesaurus, les classifications ou les taxonomies.
  • SPARQL
    SPARQL est un langage de requête et un protocole pour interroger et accéder aux contenus RDF.

Exemples de mise en œuvre des principes FAIR par le Web sémantique

À INRAE

  • PHIS (Phenotyping Hybrid Information System M3P) est un système d'information sur le phénotypage des plantes qui utilise le Web sémantique pour rendre les données accessibles et interopérables.
  • V.O. INRAE (vocabulaires-ouverts.inrae.fr) est un service proposé par la DipSO pour accompagner les scientifiques dans la production, la publication et la valorisation de vocabulaires (ontologies, thesaurus, taxonomies) en utilisant les standards du Web sémantique.

Ailleurs...

  • Le Dutch Techcenter for Life Science développe un ensemble d'outils (Data FAIRport : www.dtls.nl/fair-data/find-fair-data-tools) pour aider à transformer des données en données FAIR.
  • Le projet Yosemite (yosemiteproject.org/about) utilise les standards du Web sémantique pour l'interopérabilité des données de santé.
  • Le projet BlueBrain  (bluebrain.epfl.ch) a développé une plateforme (github.com/BlueBrain/nexus) permettant de créer et de gérer des entités ainsi que leurs relations permettant la reconstruction numérique et la simulation du cerveau. Cette plateforme est réutilisable pour d'autres domaines d'applications.