Développement de plateformes de partage de connaissances INRAE

Action phare 10 : développement de plateformes de partage de connaissances INRAEm

Faciliter l’appropriation des connaissances produites par INRAE par un large public au travers de services favorisant leur compréhension et leur usage est un objectif des travaux coordonnés par la DipSO et conduits en collaboration avec plusieurs directions de l'Institut engagées dans des démarches de partage des connaissances.

Date de publication : février 2023

Dans le cadre de ces travaux, une étude d’opportunité et de faisabilité pour développer une plateforme de connaissances pour INRAE orientée « services » a permis de réaliser un inventaire de ressources sur deux thématiques test (forêt et changement climatique, microbiote-nutrition-santé). Un parangonnage permet de repérer des sites offrant des services intéressants, d’approfondir les choix de publics cibles, de proposer des fonctionnalités et d’estimer la faisabilité technique du projet, ainsi que ses coûts.

De quoi s’agit-il ?

Plusieurs initiatives au sein de l’Institut et chez nos partenaires visent à un meilleur partage des connaissances qui résultent de la recherche. Au sein d’INRAE, la coordination entre les différents porteurs de ces projets au sein de l’Institut est importante pour mutualiser les efforts, des ressources, et répondre aux enjeux d’interopérabilité des outils présents ou en cours de développement.

Le comité de pilotage animé par la DipSO a réuni des représentants de divers collectifs INRAE : direction de la Communication, direction générale déléguée à l’Expertise et à l’Appui aux politiques publiques, direction de l’Enseignement  supérieur, des Sites et de l’Europe, l’alliance Agreenium, direction des Ressources humaines, direction scientifique « Environnement », direction des Relations internationales, direction de l’Expertise scientifique collective, de la Prospective et des Études, direction à l’Appui aux politiques publiques, Éditions Quae.

Les échanges entre ces acteurs ont permis de dégager une priorité commune : permettre une meilleure compréhension des thématiques stratégiques de l’Institut par un large public (avec une priorité aux apprenants) en proposant une plateforme dédiée permettant de valoriser de nombreux contenus existants.

L’état actuel de multiples dispositifs, avec des niveaux de lecture variables, limite en effet la possibilité d’obtenir une information directement exploitable par des non-spécialistes. Cependant, même si la création d’une telle plateforme limite le risque de voir chaque structure interne développer son propre outil, les coûts de développement et de gestion sont importants tant sur le plan technique qu’humain ; une étude de faisabilité a donc été conduite, en amont de la possible réalisation d’un prototype (ou d’un premier module) à intégrer au site internet inrae.fr.

Où en est-on actuellement et qu’est-ce que cela apporte concrètement ?

Le comité de pilotage a structuré sa réflexion en plusieurs thématiques, afin de répondre à la priorité commune des différents acteurs :

Thématiques de réflexion du comité de pilotage
Thématiques de réflexion du comité de pilotage.

L’étude d’opportunité et faisabilité (partie orange de l’illustration) a été conduite avec l’aide d’un prestataire externe pour faire un inventaire de ressources sur deux thématiques test (forêt et changement climatique, microbiote-nutrition-santé), réaliser un parangonnage de sites offrant des services potentiellement intéressants, identifier les publics cibles prioritaires, et proposer des fonctionnalités. En outre, la faisabilité technique et les impacts en termes financiers et ressources humaines ont été explorés.

Les travaux réalisés dans ce cadre ont également permis à la DipSO de développer des synergies avec d’autres projets ciblés sur des thématiques et certains publics proches ou complémentaires, comme le portail Changement climatique porté par la DS « Environnement », qui a également bénéficié du soutien financier de la DipSO.

Ils ont également nourri d’autres projets grâce à la participation active de la DipSO au projet OpenAgroEcologie porté par Agreenium ou l’accompagnement des réflexions sur l’évolution du DicoAgroEcologie. En particulier, des produits issus de cette phase exploratoire du projet de plateforme de connaissances ont été directement transposés dans certains de ces projets, par exemple la création de persona et profils cibles pour le projet.

Perspectives

La DipSO travaille dans deux directions :

  • d’une part l’articulation avec le site internet inrae.fr (intégration) ; 
  • d’autre part la poursuite du soutien financier, technique et organisationnel par la DipSO à des projets qui concourent à l’objectif commun, tel le portail Changement climatique porté par la DS « Environnement », actuellement centré sur des services aux communautés scientifiques appliqués à des données, avec un élargissement vers des professionnels et acteurs de politique publique et d’autres contenus (textuels).

Par ailleurs, elle explorera plus avant les articulations à prévoir avec les projets réalisés par les autres établissements partenaires.